J-6 Doli Vs Thorfyn: Blitzfest !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J-6 Doli Vs Thorfyn: Blitzfest !!!

Message par Thorfyn le Ven 3 Fév - 0:46

Match de J-6:   Les Ork'Attitude de Doli reçoivent les Saigneurs d'Aldorf de Thorfyn.


    Nous voilà réunis au stade de Culvert'Hill pour le premier match du tout jeune Jules en tant que spectateur, et le moins que l'on puisse dire, c'est que son très récent papa ne va pas le décevoir ! Le match s'annonce über viril avec pas moins de 4 bloqueurs et 8 [!] blitzers sur le terrains ! A tel point que l'on peut parler de Blitzball (les fans de Final Fantasy comprendront...). Et encore, il ne manquait que 10 000 PO pour qu'un troll s'invite à la fête ! Et rétrospectivement, heureusement pour les protégés de Thorfyn...

   Aujourd'hui, 11 orks et 2 gobs s'alignent face à 13 humains (le ¾ n°8 Bertrand Duguesclin étant encore convalescent après avoir rencontré d'un peu trop près le Troll de Malepierre de Kaoragh). Doli, en TV inférieure, choisit de s'adjoindre les services d'une serveuse de Bloodweiser, et certains témoins l'accusent d'avoir aussi  graissé la patte de l'arbitre...

  Malgré cette affiche prometteuse, ce n'est pas la foule des grands jours: Thorfyn ne rameute péniblement que 6 000 fans malgré son 3 en popularité, Doli fait à peine mieux avec 7000 fans (7002 si on compte sa femme et son fils ^^). Une épidémie de tourista expliquerait cette affluence médiocre de 13 000 personnes... Du coup, les peaux vertes remportent le FAME, et le TOSS dans la foulée. Thorfyn regarde d'un œil sombre ses premiers jets dès (3 au D12, 1 au D6...). La météo quant à elle est clémente. Ce sera d'ailleurs bien la seule chose de clémente dans ce match !

   Doli qui a la force brute pour lui choisit d'attaquer (la suite lui donnera raison) alors que les Hommes en face se placent  en formation « double rideau » pour clairement jouer la montre en première période, dans l'espoir de faire la différences pendant la deuxième. Et l'arbitre siffle le coup d'envoi !

PREMIERE MI-TEMPS:

Tour 1:

  Si les fans ne sont pas très nombreux, ils sont par contre très motivés, “l'hymne des supporters” donnant une relance supplémentaire aux deux coatchs !
   Et les choses déraillent pour Thorfyn dès l'entrée de match puisque la balle, pourtant envoyée à peu près au milieu du terrain adverse, file directement dans le public, qui la redonne gentiment à Lidork, la star de l'équipe (forcément, un ork qui gagne esquive, ce n'est pas banal !). Première action et première sortie: Orkestra blitz violemment Karl Löewis – cet inattentif était en train de faire un clin d'oeil à une accorte supportrice – et ce dernier reste inanimé au sol ! Les soigneurs se précipitent et emmène le pauvre blitzer qui n'a pas vu le coup venir sur une civière: l'apothicaire diagnostique une main écrasée, Thorfyn soupire et lui fait signe de ne pas intervenir si tôt dans le match, le joueur qui a brillé lors des rencontres précédentes ratera donc le prochain match contre Gilko...
  Doli sent qu'il a pris instantanément l'ascendant psychologique et pousse son avantage contre un adversaire démoralisé avant même d'avoir commencé à jouer. Le premier rideau humain sur la LOS se retrouve au sol mais le deuxième maintient sa position. Du banc de touche, Thorfyn invective ses joueurs groggy en leur promettant des femmes et de l'alcool fort s'ils se ressaisissent: remotivés, les 3 blitzers  restants mènent la contre offensive de leur équipe qui plaque 4 adversaires, mais une fois de plus, les gants en mousse sont de sortie !

Tour 2:

  Orkestra poursuit sur sa lancée et sonne le 3/4 n°12 Ballian d'Hibelin. Premier cramponage du n°9 Culturork qui se rate. Pendant ce temps là, l'Ogre ne trouve rien de plus urgent à faire que de rattacher ses lacets, ouvrant un trou béant dans l'aile gauche humaine ! Du banc des Saigneurs, on entend alors des jurons que la décence nous interdit de reproduire ici... Plus inspiré, le ¾ John Talbot met K.O le blitzer n°2 Zodiork. Voyant un ork noir au sol, le lineman Robert Knolles veut venger son ami sorti au tour d'avant et talonne violemment la tête de Macd'ork qui voit 36 chandelles alors qu'on l'évacue dans les vestiaires. Malheureusement pour le n° 11, la seule agression humaine de la partie va être sanctionnée par l'arbitre, sans doute rendu partial par le pot de vin reçu. Et c'est ainsi que La team d'Aldorf perd un gardeux qui lui aurait pourtant été précieux pour contenir la marée verte. Les insultes prononcés alors par Thorfyn à l'égard de l'arbitre feraient rougir une tenancière chevronnée d'un lupanar de troisième zone pour marins avinés !

Tour 3:

  La cage de Doli continue d'avancer, le n°7 Simply Morket et Orkestra font le trou en écartant le lanceur n°14 John Nägr, un petit nouveau qui se prend son premier gnon, alors que Lidork s'infiltre. Mais grâce à une esquive d'un autre rookie (le receveur n°15 Fitz “Beachy Peachy” Cavalry), le blitzer n° 13 Simon de Monfort dégomme Orkestra et vient coller le porteur de balle, alors que son alter ego Wilhelm Laflech vient le cerner de l'autre côté.

Tour 4 :

  Les Orks font du surplace devant le sursaut d'orgueil humain et le ¾ Cluturork se plante le blitzer n°2, provoquant ainsi un turnover ! Thorfyn qui se frottait déjà les mains arrête net quand l'ogre (son numéro 1 semble prédestiné...), trouvant urgent de se curer le nez, est victime d'un deuxième cerveau lent. La contre attaque impériale prévue échoue donc avant même d'avoir commencé et rien d'autre de notable se produit alors que la mêlée devient confuse.

Tour 5 :

  Le bloqueur n°8 Bio'ork couche "Beachy Peachy" (qui couine un peu à l'occasion de son premier contact rapproché avec le gazon) alors que Lidork esquive et s'élance vers l'en-but : complètement cheaté ce blitzer ! L'ork noir n°6 Ikeork corse un peu plus l'addition en mettant K.O Ballian d'Hibelin (qui a servi de punching ball et de  paillasson durant tout ce premier quart-temps). Très bonne séquence pour les verts qui se termine pourtant par un double blocage. Mais le n° 10 Intersp'ork a la tête plus dure que son homologue humain qui rejoint les vestiaires, complètement dans les vapes. Les blitzers impériaux réagissent en encadrant une nouvelle fois Lidork.

Tour 6 :

  Mais tous les efforts des Humains sont vains face au talent d'un Lidork sous stéroïdes: après un blitz sur Beachy Peachy, il esquive (merci la relance de compétence!) et marque !

1-0 pour les Ork'Attitude !

  Après le coup d'envoi des Orks (qui gagnent encore une relance grâce à leur entrainement intensif – et surtout le FAME!), les Impériaux contre-attaquent aussitôt : 3 tours pour égaliser, c'est encore jouable, même s'ils ne sont qu'à 10 contre 11! La ligne de peaux vertes est repoussée sur la LOS et trois d'entre elles vont manger les taupinières alors que les deux receveurs s'infiltrent sur leurs ailes respectives. Doli va t-il se laisser déborder ?

Tour 7 :

  Le coach qui accueille ne se départit pas de son sang froid et va coller les deux catchers humains, laissant même le blitzer Zodiork en retrait pour intercepter une éventuelle échappée. Et c'est alors que le match bascule vraiment : Thorfyn envisageait de profiter de la diversion créée sur les côté pour tenter une percée centrale appuyée par Shlägvük. Hélas, Wilhelm Laflech, le pivot prévus pour l'assaut, se ramasse un violent coup de poing armoricain de la part d'Intersp'ork qui manque le tuer. L'apothicaire est appelé à la rescousse, mais pour la seconde fois de cette saison, il prouve qu'il ne possède en guise de compétences médicales qu'un CAP boucher. Résultat : clavicule définitivement foutue, - 1 en force, un match d'arrêt, et sans doute une carrière de Bloodbowl qui s'arrête prématurément pour le pauvre blitzer. Avec lui s'en vont les dernières chances de renverser la vapeur.... Après une longue hésitation durant cet arrêt de jeu, Thorfyn ordonne la retraite générale à ses troupes, histoire de sauver ceux qui peuvent encore l'être. Le n°6 William Gant Noir esquive et se replie vers l'arrière alors que son élève Fitz Cavalry s'éloigne de la ligne de touche où il avait été dangereusement acculé. Le vétéran Lord Trebuchey accomplit alors sa première passe réussie d'une longue série à Gant Noir, qui lui ne trouve rien de mieux que de se faire assommer  Tour 8 ! Le n°5 récupère à nouveau la balle, et en désespoir de cause, la passe cette fois-ci à un autre camarade pour pexer un peu plus.

  Thorfyn n'est pas rassuré par l’œil inquiet de ses joueurs qui rentrent au vestiaire. Doli au contraire a le sourire et félicite ses pensionnaires sous les vivats de leurs supporters !


Dernière édition par Thorfyn le Dim 5 Fév - 19:41, édité 2 fois
avatar
Thorfyn

Messages : 129
Date d'inscription : 18/09/2016
Age : 38
Localisation : Capitale ducale de Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: J-6 Doli Vs Thorfyn: Blitzfest !!!

Message par Thorfyn le Sam 4 Fév - 3:25

DEUXIEME MI-TEMPS :


  Un ¾ humain ne revient pas de son KO ainsi qu'un Ork noir, mais Doli a encore deux gobs en réserve, si bien que Thorfyn va attaquer à 9 contre 11 : la lente érosion des effectifs humains va empêcher tout assaut direct efficace.

Tour 1 :

  Plus les choses changent, plus elles restent les mêmes : la preuve avec l'apparition de quelques nuages... vite chassés par une légère brise qui rend la météo à nouveau clémente !
  Les Verts envoient la balle que les humains entourent puis rapatrient prudemment vers l'arrière. En réponse, Intersp'ork, décidément bien violent, agresse et met Knocked Out Simon de Montfort, mais l'arbitre préfère s'absorber dans la contemplation des champignons qui ont poussé près de sa ligne de touche plutôt que de sifler cette faute...

Tour 2 :

 Le repli du quatuor de lanceurs et de receveurs (qui vont être les seuls Humains à tirer leur épingle du jeu lors de cette seconde période) se poursuit vers la ligne d'en-but des Saigneurs : 6 orks et un goblin se ruent vers eux alors que le reste des joueurs se bat sur la LOS où Schlägvük (qui a enfin retrouvé ses esprits et fera presque invariablement 2 à son jet de cerveau lent)  rend coup pour coup, sa compétence garde récemment acquise faisant une vraie différence.  Lord Trebuchey en profite pour inscrire une troisième réussite en passant à très courte portée à son confrère Gants Noirs, ce dernier lui rendant la politesse en lui transmettant le cuir au Tour 3, le fameux « une-deux » cher à nos amis footeux, mais en version jeu à la main ! Le passeur continue à faire le spectacle (il faut bien consoler les fans comme on peut) et joue son va-tout en réussissant une passe longue (d'où l'utilité de la compétence « costaud »!) vers John Talbot au centre-droit du terrain. Les supporters d'Aldorf se remettent à chanter, voulant croire au miracle !

Tour 4 :

  Fitz Cavalry se démarque et va apporter son soutien à la tentative de percée de John Talbot. Hélas pour Thorfyn, il n'a plus de relance et ce n'est pas un blitzer. Les dés roulent, tout le monde retient son souffle... et c'est le moment ultime de déchatte : skull / pow skull. Incrédule, le coatch impérial regarde les deux joueurs tomber au sol, la balle s'enfuyant des mains de l'infortuné Trois-Quart, et avec elle les derniers espoirs d'égalisation. On raconte que l'entraineur des Saigneurs a passé la fin du match en PLS en répétant en boucle : «To Blitz or not to blitz, that is the question... ».
  Le cuir se transforme dès lors en savonnette que personne n'est en mesure de rattraper dans l'immédiat. Ikeork repousse le ¾ n° 10 La Hire sur le ballon, qui rebondit sur un « Beachy » Cavalry ratant le coche sous la pression ork. L'ogre, plaqué à son tour, est renvoyé sur Simply Morket qui trébuche lui aussi sur le référentiel bondissant aléatoire. Pendant ce temps là, William Gant Noir se fait violemment savater.
  Lidork (encore lui !), en profite pour s'emparer de la balle et la transmettre (grâce à une relance) au blitzer Fn'ork qui s'approche à une case du bonheur !

Tour 5 :

  Jetant leurs dernières forces dans la bataille, les deux lanceurs se prennent pour des brutes et respectivement repousse puis blitze Zodiork qui se retrouve au sol dans la ligne d'en-but alors que son  compère porteur du ballon est collé par les deux Humains. Malheureusement pour eux, il n'y a plus beaucoup de monde pour les couvrir et le reste de la meute verte va leur faire payer leur héroïsme : John Nägr puis Lord Trebuchey sont poussés successivement dans le public (étrangement, sans réels bobos, leurs fans ayant préféré les féliciter pour leur courage que de les lyncher à cause du score).  La disposition des orks, pour le coup magistrale, a permis la mise en place de la tactique dite du « petit train » ! Fn'ork se paie même le luxe de marquer en poursuivant Trebuchey.


    2-0 POUR ORK'ATTITUDE !


Tours 6 et 7:

  La descente aux enfers continue pour les Impériaux qui sont censés « attaquer » à 7 contre 11. Ce qui serait peut être jouable avec des elfes ou des Skavens ne l'est pas pour des Humains : leur seule mission sera désormais d'éviter le 3-0 (Thorfyn n'a pour l'instant jamais encaissé plus de deux TD par match lors de cette ligue) et ils vont tout faire pour ! La Horde charge les derniers Mohicans d'Aldorf pendant qu'un quarteron d'Orks noirs soutenus par des linemans fait subir un gang bang aux pauvres ¾ sacrifiés sur la LOS.

Tour 8 :

  John Nägr, qui a étrenné sa première réussite à la passe-à-dix au tour précédent, bénéfice lui aussi d'une transmission et profite que Slägvük ait dégagé un couloir à droite pour s'écarter du pack dans le but d'éloigner la menace en lançant la balle dans le vide loin devant lui. Peine perdue, car la relance de passe ne lui permet pas d'éviter la maladresse (il faut dire qu'il a été un peu secoué juste avant le deuxième TD adverse). Mais l'ovalie tombe à ses pied du bon côté, compliquant la tâche d'Orkestra qui fait un dernier blitz et couche le passeur. Lidork tente alors un dernier coup d'éclat en voulant passer pour provoquer un troisième touchdown, mais l'action est trop compliquée pour un monstre non spécialisé dans cet art, surtout sans re-roll !

  L'arbitre, qui a enfin retrouvé son sifflet, signale la fin de la partie.


BILAN :

  Doli, après 5 matchs de déboires, savoure une première victoire logique, vu que le match a été quasiment toujours à sens unique. Deux TD et deux sorties, au moins 4 agressions en cerise sur le gâteau (même si elles n'ont pas aggravé le nombre de victimes), son classement va faire un bond ! Et son coatching aussi prudent que méthodique est récompensé par + 1 en pop ainsi que le gain maximal de 80 000 PO, qui lui permet de s'acheter enfin un troll (le bien nommé « Greu »!). Etant donné que Fn'ork gagne chataîgne (imitant en cela un confrère blitzer), et vu les exploits du binôme infernal Orkestra / Lidork, je souhaite bien du plaisir aux deux prochaines équipes qui vont affronter ce camarade rookie qui retrouve très vite d'excellents réflexes, mais dont l'acceuil est cordial autant que le comportement est très fair play. Une pensée pour Conny et ses joueurs à 7 d'armure... En tout cas, je pense que chez les supporters des ORK'ATTITUDE, on a dû festoyer jusque tard dans la nuit...

  Par contraste, c'est la désillusion qui règne chez les Saigneurs d'Aldorf qui, après avoir approché la quatrième place, se retrouvent dans le bas de tableau, avec deux blitzers qui manquent le prochain match (dont un qui sera probablement envoyé en EPAHD comme l'a si bien dit Doli...). On l'avait prédit, et en effet, jouer les Humains n'est pas une sinécure (un reboot, 13 sorties subies dont 1 mort et 3 mutilés à – 1 de force subies en 6 rencontres, le record chez les Cathîm). Surtout quand on affronte les plus bourrins en deuxième partie de ligue ! Dire que Thorfyn doit encore se frotter deux fois au Chaos (la Chévrerie de Gilko et le Pacte d'Atlant avec ses 3 terrifiants Big Guys), avec un « day-off » bienvenu en J-8 pour souffler un peu. Les Salakaos ayant joué ces derniers temps le rôle des déchatt'lords, la prochaine rencontre avec les Saigneurs d'Aldorf vera s'affronter deux équipes capables de la pire loose, ce qui peut soit tourner à la farce, soit au massacre, ce qui n'est d'ailleurs pas incompatible !
  Lot de consolation : Les Impériaux cumulent pour l'instant le plus grand nombre de passes ! C'est peut-être la raison pour laquelle les fans humains et les promotteurs ne sont pas rancuniers : pas de perte de popularité et 50 000 PO de gains (de quoi contribuer à acheter le remplaçant de Wilhem Laflech). Et un JPV pour Fitz « Beachy Peachy » Cavalry, le public semblant s'être pris d'affection pour ce receveur qui aime les gambisons roses à fanfreluches... De son côté, Lord Trebuchey devient le meilleur passeur de la ligue avec 5 réussites à son actif !
avatar
Thorfyn

Messages : 129
Date d'inscription : 18/09/2016
Age : 38
Localisation : Capitale ducale de Caen

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum